LGBTQI+ Imam et gay, il ouvre un lieu de priere inclusif a Marseille

LGBTQI+ Imam et gay, il ouvre un lieu de priere inclusif a Marseille

Rien que Afin de vous

livres Besoin de la derniere option de cadeau Afin de Noel ? 5 livres queer indispensables de 2021

Sante Notre traitement hormonal reduit les dangers de depression ainsi que suicide chez les ados trans et non-binaires

Connu comme le premier imam gay de France et porteur tout d’un islam ouvert i  propos des questions LGBTQ, Ludovic-Mohamed Zahed reste dans le point d’ouvrir a Marseille votre institut religieux ou “chacun.e vient comme ielle le souhaite”. Rencontre.

Marseille, troisieme arrondissement. Quartier classe le plus pauvre d’Europe en 2013 via l’Observatoire des inegalites. Dans une toute petite rue qui restera anonyme, ou l’interphone est vide de nom, Ludovic-Mohamed Zahed a installe des tapis de prieres, un coran, des paravents, des coussins, dans une piece vitree qui donne sur votre jardin. Cela le traverse d’un jamais decide, un plateau dans la main avec une theiere posee dessus et des petits gateau. Le soleil meridional n’est toujours pas couche, c’est ma fin du ramadan.

Dans moins d’un mois, le institut Calem ouvre au public, “Incha’Allah”. L’imam de 44 annees a une allure indefinissable, a Notre fois ferme et accueillante. On comprend vite qu’au file de sa propre life, il a du Realiser des choix qui l’ont construit, deconstruit et reconstruit. Il va falloir penser qu’il conjugue diverses identites, qu’il decrit sans effort : “Je suis un homme cisgenre d’apparence blanche, homosexuel, musulman, arabe, queer, seropositif”.

“J’ai du inventer ma personne concernant l’ensemble de ces oxymores theoriques”, ose le Franco-Algerien tout sourire. Ne a Alger issu d’une famille salafiste, il va i?tre Mohamed concernant le passeport algerien, Ludovic sur le francais. Cela grandit a Paris. A peine ses 8 bougies soufflees, il se exige ouvertement s’il est une fille ou un garcon. Le frere aine et son pere le tabassent jusqu’au sang, sous les yeux en larmes de sa maman. Quand l’adolescent annonce qu’il va renoncer a l’islam Afin de vivre sa sexualite, son oncle le menace de l’enterrer vivant. Il quitte le nid familial une premiere fois, ainsi, enchaine les rencontres parisiennes. A 19 ans, il est teste positif au sida.

Homophobie + racisme

L’annee suivante, en 1997, il demenage a Marseille avec sa famille. “Toujours porte via le soin et l’entraide”, il rejoint diverses associations “pour nos droits des homosexuels, la lutte contre le VIH. ”, mais il continue de subir des discriminations, “qu’elles soient islamophobes ou arabophobes”. Cela ne s’y trouve plus. Soit il est face a l’homophobie, soit au racisme. “C’etait tel si j’avais La selection entre me couper le bras droit ou me couper le bras gauche”, affirme le docteur en sciences sociales. C’est la qu’il se penche sur la notion d’intersectionnalite. Il suit des etudes d’anthropologie jusqu’au doctorat, redige une these sur “les minorites sexuelles a l’avant-garde des mutations du rapport a l’islam de France” . En parallele, “tout naturellement”, l’homme se forme concernant devenir imam. “La spiritualite fait pleinement partie de moi, mais je la veux inclusive, renouvelee, ainsi, decoloniale”.

“Manque une seule fois, au Coran, il n’est stipule que l’homosexualite est condamnable.”

En 2012, il ouvre un mouvement de mosquee inclusive, a Paris, desormais geree par deux dames imames, Eva Janadin et Anne-Sophie Monsinay Perso. En parallele, il fonde l’Institut Calem Notre meme annee, dedie a la recherche et a la formation, “pour revisiter le Coran dans le respect des identites de chacun.e”. Il ne pue jamais une seconde d’affirmer sur les datingmentor.org/fr/wooplus-review/ plateaux tele (souvent etrangers) : “Manque une seule fois, dans le Coran, il n’est stipule que l’homosexualite est condamnable”. Finalement, d’apri?s Ludovic, “ce qui reste veritablement condamne, c’est la violence, la domination, le viol, ainsi, claque de tromper l’autre”. Cela fait remarquer, mon tour concernant le livre sacre : “C’est d’ailleurs toujours entre des hommes, on ne parle jamais des femmes”, avant de pointer : “La violence systemique vient evidemment des hommes”. Caroline Costa, pasteure suisse, dit de lui qu’il est “avant-gardiste”, ainsi, meme “prophetique” : “Ce monsieur prend le risque de sa life Afin de nous”.

“Premier Francais musulman gay a se marier”

Des la loi Taubira, Ludovic-Mohamed est fier d’etre “le premier musulman francais a epouser un autre homme”, il va i?tre sud-africain. En 2014 il decide de “rentrer a Marseille” ou vivent toujours ses parents, une ville qu’il adore et n’a nullement quittee depuis. “C’est bon nombre plus apaise avec mon pere, meme s’il s’fait du souci Afin de la securite, et c’est normal”, pointe l’imam. Cela lui pardonne “tout” sans douter un seul instant. “En temps libre de pi?te, face a la pauvrete endemique, quand les individus ne savent plus qui ils seront, ils tapent sur les minorites.” En creant ce lieu de culte, un modele qui fonctionne davantage en Amerique du Nord ou en Afrique du sud, il veut permettre aux individus “qui subissent des discriminations croisees, intersectionnees” de trouver la paix. “Ici, on ne discrimine personne Afin de le apparence, chacun.e vient comme ielle le veut, voile.e ou la tignasse teints en bleu si ielle le veut.”

L’imam sait manier le verbe : “Cultiver votre diversite, se liberer du dogme, la religion est le reflet de les societes. ” Cela publie en novembre 2020 aux editions MaxMilo un ouvrage : “Le Coran et J’ai chair”. Dans ces pages, il revient sur son histoire personnelle, rappelant que l’homosexualite reste loin d’etre un choix : “Il faudrait etre fou pour choisir d’etre homosexuel lorsque l’on vient du milieu socioculturel d’ou je viens”. Lorsque Ludovic-Mohamed rencontre Moussa Fone Fofana, votre petit Malien gay, refugie politique, ils decident de creer en janvier 2021 l’association RML, la premiere marseillaise qui vient en aide aux gens LGBT en migration. En deux semaines, l’association reunit plus de 70 membres. Mais elle cherche toujours un local d’accueil, dans la deuxieme ville de France.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *